↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Curved Air


Air Conditioning


(00/11/1970 - Warner Bros - Rock progressif - Genre : Rock)
Produit par Mark Edwards

1- It Happened Today / 2- Stretch / 3- Screw / 4- Blind Man / 5- Vivaldi / 6- Hide And Seek / 7- Propositions / 8- Rob One / 9- Situations / 10- Vivaldi with Cannons
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Quand Vivaldi croise le chemin du rock progressif ..."
François, le 28/08/2020
( mots)

Le rock progressif a largement participé à la remise en cause de l’instrumentation commune du groupe de rock. Fini le trio guitare/basse/batterie, place aux claviers analogiques, appelés à dominer la décennie, ainsi qu’aux instruments acoustiques plus originaux. Certaines formations en ont même fait leur identité : Jethro Tull et la flûte, ou encore Curved Air et le violon. 


Groupe d’étudiants ayant fait ses premières classes en accompagnant des pièces de théâtre, Sisyphus, puis Curved Air, est fondé en 1969 et se compose, lors du premier album, de Francis Monkman à la guitare et aux claviers, Darryl Way au violon, Rob Martin à la basse, Florian Pilkington-Miksa à la batterie et Sonja Kristina au chant. Cette dernière, chanteuse charismatique s’il en est, possède une expérience dramaturgique et musicale dans le renouveau folk de la fin des 1960’s. Un bon background pour investir le terrain du rock progressif. 


Celui-ci se forme en partie dans un dialogue avec la musique savante dite classique : il côtoie Vivaldi dans le répertoire de Curved Air qui en a fait sa principale référence – comme l’usage du violon les y engagés. Ainsi, "Vivaldi" constitue un arrangement très libre mais très séduisant, audacieux et impressionnant où l’archer est roi, quand il n’est pas élégamment accompagné par la guitare électrique. Sept minutes de grande musique à la fois rock et classique, mélodieuse et intelligente, qui croise l’électronique et l’expérimental sur "Vivaldi with Cannons" en fin d’album. 


Bien loin d’ELP, Curved Air se sert de ses influences classiques pour mettre au monde des titres plus rock dans des formats plus convenus. Le tubesque "It Happened Today" possède des côtés nederbeat par son usage du piano et du chant féminin, mais aussi de très bon traits de guitare électrique et un solo de violon voluptueux. D’ailleurs, il faut souligner la virtuosité de Francis Monkman, un peu éclipsé par la présence du violon. "Propositions" lui laisse largement la parole et permet de se rendre compte du potentiel du musicien, bien que cela soit perceptible sur l’ensemble des titres. 


Le groupe louvoie entre un hard-rock très sage, une pop-anglaise à tendances blues, et le rock progressif. Ainsi, "Screw" semble créer un terrain esthétique commun avec Gentle Giant, de même que l’introduction de "Strech" avant que le morceau ne bascule dans un blues-rock inspiré. Dans un autre style, "Situations" investit le champ du space-rock lors du solo aux réminiscences psychédéliques qui avaient marqué Londres quelques années auparavant. 


L’essor du rock progressif dans les années 1969-1970 est un moment d’émancipation musical sans précédent qui offrit de nombreux groupes originaux et brillants. Curved Air est sans conteste une référence de ce premier âge du prog’. Sans être leur album le plus mémorable, Air Conditionning, premier essai discographique, demeure incontournable pour qui veut connaître la diversité de la scène. 


 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également