↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Compilation acoustic


OUI FM


(28/08/2006 - - Compil - Genre : Rock)
Produit par

1- Maybe Tomorrow - Stereophonics / 2- Ils ont changé ma chanson - Anaïs / 3- Teenage Angst - Placebo / 4- Dancing in the dark - Elysian Fields / 5- Chelsea Hotel - Keren Ann / 6- Just can't get enough - Nouvelle Vague / 7- On my mind - The Sunday Drivers / 8- Stone Man - Syd Matters / 9- Blue Suede Shoes - Ghinzu / 10- Old Child - Dionysos / 11- Bees and Butterflies - Girls in Hawaï / 12- Sad Disco - Rhesus / 13- Hey you, whatshadoing - Zita Swoon / 14- Always Love - Nada Surf / 15- Wicked Games - Heather Nova / 16- Angora - Alain Bashung / 17- Cortez the Killer - Mercury Rev
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"OUI FM Rock acoustic, la compil 100% acoustique de la célèbre radio parisienne"
Alice, le 27/08/2006
( mots)

Afin d’affronter la rentrée en toute tranquillité, la radio rock Oui FM sort en cette fin de mois une compil des meilleures prestations acoustiques enregistrées dans les studios de la radio. Il s’agit d’enregistrements qui n’ont été diffusés que sur cette radio parisienne, ce sont donc des morceaux rares voire inédits du grand public provincial.
Si la plupart des compilations comportent des morceaux qui se démodent très vite (des titres qui connaissent un très grand succès radio puis retombent dans l’oubli tout aussi vite), les morceaux de cette compil acoustique semblent indémodables (le "Just can’t get enough" de Depeche Mode , repris à l'occasion pour Nouvelle Vague, semble intemporel). La magie de l’acoustique est bien là : sans artifices ni fioritures, dans un style épuré, une intimité se créée et on apprécie d’autant plus la beauté d’un texte, la version inattendue d’un morceau, une reprise inédite d'un groupe (Mercury Rev reprend "Cortez the killer" de Neil Young), etc. Mais c’est aussi, à chaque fois, un artiste qui se révèle et qui atteint le sommet de son art avec grâce.
On retrouve dans cette compil la plupart des artistes qui ont marqué musicalement ces dernières années : entre autres, Ghinzu reprend (comme souvent lors de leurs concerts) "Blue Suede Shoes" du King ; Stereophonics interprète "Maybe Tomorrow" tandis que Keren Ann rend hommage à Leonard Cohen en interprétant "Chelsea Hotel". Sans oublier les excellents morceaux de Nada Surf et d’Heather Nova.
On retrouve également l’incontournable Anaïs avec "Ils ont changé ma chanson", titre acoustique que l’on retrouve sur son EP ; mais également l’univers magique et féerique de Dionysos qui interprète "Old child" (version plus calme que sur Monster in love). Cette compil permet aussi de découvrir ou redécouvrir des artistes ou groupes qui sont un peu moins connus en France : Syd Matters avec "Stone Man" (issu de l’album A whisper and a sign), Girl in Hawaï avec "Bees and Butterflies " ou encore Zita Swoon (ex dEUS) avec "Hey you, whatshadoing".
L’album contient également de véritables perles, de purs moments d’anthologie : Elysian Field s’attaque au "Dancing in the dark" du boss Bruce Springsteen et transforme la chanson en une ballade sombre, envoûtante et mystérieuse. Placebo revisite "Teenage Angst" dans un registre beaucoup plus calme, ce qui donne un ton encore plus tragique à la chanson ("Since I was born I started to decay/Now nothing ever ever goes my way") quant à Bashung, sa version de "Angora" ("Angora sois la soie, sois à moi") est magistrale.
Il faut bien avouer qu’on se laisse facilement emporter par ces mélodies très douces (parfois même la mélancolie nous guette de beaucoup trop près). L'acoustique, c'est certainement sous cette forme là qu'un artiste véhicule le mieux ses émotions et ses envies : c'est à ce moment précis alors qu'on atteint cette "vérité du rock".

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également