↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Clap Your Hands Say Yeah


Clap Your Hands Say Yeah


(17/01/2006 - V2 - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Clap Your Hands! / 2- Let The Cool Goddess Rust Away / 3- Over And Over Again (Lost And Found) / 4- Sunshine And Clouds (And Everything Proud) / 5- Details Of The War / 6- The Skin Of My Yellow Country Teeth / 7- Is This Love? / 8- Heavy Metal / 9- Blue Turning Gray / 10- In This Home On Ice / 11- Gimmie Some Salt / 12- Upon This Tidal Wave Of Young Blood
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (74 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 5.0/5 pour cet album
"Rien que le nom donne envie de mettre le disque dans la platine !!!"
Elo, le 11/01/2006
( mots)

Clap Your Hands Say Yeah ! Rien qu'avec ce nom, on a envie de mettre le disque dans la platine, et ça n'a pas intérêt à décevoir !

Premier morceau, le ton est donné : l’univers de Clap Your Hands Say Yeah est décalé. Le premier titre marque une ambiance festive, un forain à la voix vraiment étrange nous invite à frapper dans nos mains. Mais l’étrange présage souvent du meilleur.


La suite est beaucoup plus rock’n’roll. "Let the cool Goddess Rust Away" nous entraîne dans le rock indépendant des Clap Your Hands. Ce qui frappe en premier, c'est la voix, entre Lou Reed et Thom Yorke (quand Alec Ounsworth, le chanteur, décide de s’appliquer). Décidément, New York regorge de pépites... Ce morceau tout en crescendo met vraiment l’eau à la bouche. La similitude avec le leader de Radiohead période Kid A se ressent beaucoup dans le morceau suivant "Over And Over Again (Lost and Found)". Dans le même style musical que le morceau précédent, Clap Your Hands Say Yeah confirme son talent.

Après un charmant petit interlude ("Sunshine and Clouds (And Everything Proud)"), c’est l'influence de Lou Reed et du Velvet Underground qui se dessine clairement. Dès les premières notes de "Details Of The War", on remarque de suite le jeu de batterie à la "Heroin", même s’il n’est pas autant poussé, et une voix à la Lou Reed, moins grave et suave, mais toute aussi prenante.

Passons aux choses sérieuses. "The Skin Of My Yellow Country Teeth", seul morceau de l’album composé par le groupe dans son intégralité (le reste étant écrit pas Alec Ounsworth himself) donne à l’album un côté vraiment péchu, qui se poursuit avec un "Is This Love ?", un peu plus cuir.

La suite est encore meilleure... Une chanson nommée "Heavy Métal". Ca ne s’invente pas et ça se doit de faire du bruit. Du bruit, évidemment ça en fait, mais c’est loin d’être du heavy. C’est plutôt rock, et ça respire vraiment l’indé. On ressent des influences à la Arcade Fire ou Flotation Toy Warning. Vraiment très intéressant...

Petit interlude à la guitare et c’est reparti ! Une mélodie particulièrement entraînante et un texte vraiment spécial pour "In This Home On Ice" ; quelque chose d’un peu différent pour "Gimmie Some Salt", mais une batterie toujours très présente et très efficace. Enfin, "Upon This Tidal Wave Of Young Blood" nous donne l’envie d’appuyer sur repeat et de repartir pour 45 minutes de bonheur.
En conclusion, j'ai envie de dire que : if you clap your hands, you’ll probably say yeah...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert