↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Stuck in the Sound


Date : 29/06/2012
Salle : Main Square Festival (Arras)
Première partie :
Mathilde, le 23/07/2012
( mots)

Une balance tellement longue qu’on jurerait que le concert a déjà commencé, puis les Stuck In The Sound s’avancent pour de bon. Un quintette parisien de rock-indé formé il y a dix ans déjà, une formation constamment considérée comme étant  "le  renouveau de la scène rock française", et que le public et la presse ont l’impression de découvrir à chaque album. José, le chanteur, arbore son éternelle capuche qui le fait passer, selon lui, pour "un ménestrel gothique". Le set le sera beaucoup moins.

La musique rageuse et collante du groupe semble être au goût de la marmaille qui s’ébroue sur la pelouse de la Greenroom pour finalement se rapprocher de la scène.
Les Stuck parviennent à attirer n’importe quelle oreille qui passe par là, c'est-à-dire un certain nombre. "Faites du bruit Main Square !!!" lâche le chanteur au son de "Delicious Dog".
Toute la rage électrisante de leur son resplendit sur scène et s’épaissit au contact du live. Ça sent clairement le rock crado des années 90. On pense à  Sonic Youth et Nirvana certes, et plus certainement encore à At The Drive-in, un des groupes fétiches des Stuck. José et sa clique enchainent avec "Let’s Go", un rock héroïque et donc fédérateur, pas mal présent sur leur dernier album Pursuit. On revient ensuite au succès des débuts avec le martelant "Toy Boy".
Stuck In The Sound est là pour témoigner que le rock français existe, s’émancipe et trouve sa place doucement mais sûrement. La voix du chanteur est plus posée qu’auparavant et oscille toujours entre la voix de Matthew Murphy de The Wombats et celle de Justin Hawkins de The Darkness, mais avec la sensibilité trémolante d’un Robert Smith.

"Est-ce que tout le monde est capable de suivre cette rythmique de merde ?" demande le frontman. "Comment ça va Main Square ? Est-ce que vous êtes prêts à foutre le bordel-el ? Ça va être rock and roll ! On va envoyer du son, tu vas voir tu vas kiffer-er…" . Puis déferle l’ultra punk "Don’t Break The Bar Please Dumbo", au son auto-destructeur et qui se démantibule de lui-même. La Greenroom prend une grosse claque, non démentie par "Bandruptcy", petite bombe pop-punk West Coast façon Billy Talent mais avec la détresse de Cage The Elephant.
Parmi tous ces riffs acérés, seule "Tender", la touchante ballade co-écrite avec l’artiste Marie Flore officiera de petite pause esgourdale.  La sensibilité d’une jeune fille sur les accords des bondissants trentenaires avec un "ouhouhouhouhou" repris inconsciemment par le public: une réussite.
"Brother", le tube du dernier album - ou quand le disco rencontre les Kings Of Leon- et "Ouais" parachèveront cette setlist survoltée et sans répit.

Un pur condensé dopant à la Ovomaltine, Stuck in the Sound c’est de la dynamite! Un groupe qui en moins d’une heure s’est révélé le parfait exemple d’un rock hexagonal couillu et qui tient dans la durée.

 Crédits photos: C. Bardey

Setlist:

- Delicious Dog
- Let’s Go
- Toy Boy
- Don’t Break The Bar Please Dumbo
- Bandruptcy
- Tender
- Shoot Shoot
- Brother
- Ouais

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également