↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Café Tacvba


Date : 04/02/2017
Salle : Sayulita Festival (Sayulita)
Première partie :

Live Report du groupe de Latin Rock le plus célèbre de tous les temps !

Clément, le 08/02/2017
( mots)

Café qui ? Café Tacvba est au Mexique ce que les Rolling Stones sont à l'Angleterre. Une religion. Et pourtant leur musique ne semble jamais traverser l'Atlantique jusqu'à nos oreilles. Pourquoi ? Parce que pour des raisons inconnues, l'Hexagone boude le chant hispanique exception faite il fut un temps de Manu Chao et sa Mano Negra ou encore aujourd'hui d'une colombienne bien formée un poquito loca.

Votre serviteur était donc parmi les spectateurs du festival de Sayulita dans l'état de Nayarit au Mexique, dont la tête d'affiche n'était autre que Café Tacvba. Alors ? Notoriété locale justifiée ou avons-nous raison de ne pas les accueillir sur nos radios ? La réponse ne se fera pas attendre, les quatre mexicanos sont de véritables bêtes de scène ! 

Quelle claque que ce live venant clôturer un formidable festival culturel de plein air. Le groupe a commencé fort en travaillant son entrée en scène éclatante à coups de costumes argentés et de pas de danse sous un spectacle de lumières au poil. Le tout sur le titre “El Baile Y El Salón“ issu du cultissime Re élu meilleur album de Latin Rock de tous les temps par le Rolling Stone magazine. Ouais ma gueule ! Inutile de tergiverser durant cet article qui sera concis. Après tout, je n'ai pas la prétention d'avoir une grande connaissance de la discographie dense du groupe et encore moins celle de maîtriser l'espagnol au point de comprendre chaque intervention de Rubén, le charismatique chanteur et leader de la formation. 

Néanmoins, celles-ci furent nombreuses et jamais je n'ai vu une telle symbiose entre un groupe et son public. Entre vannes, discours engagés (quelqu'un a dit Donald ?) et superbes transitions, durant 1h30, chaque morceau joué a fait l'impact d'un tube chanté en chœur par la foule. Et ce malgré la diversité des mélodies entonnées. Parce que oui, Café Tacvba est aussi connu pour être un groupe absolument inclassable, vacant entre punk rock latino et electro pop en passant par des airs jazz/funk. Et le pire, c’est que les bougres excellent dans chacun de ces genres ! A retenir tout de même la mélodie hypnotisante sublimée en live de “Déjate Caer“ ou encore le refrain de “El Puñal Y El Corazón“ entre deux changements complets de déguisements tous plus farfelus les uns que les autres. Notons également les deux nouveaux titres interprétés et magnifiquement mis en image “Futuro“ et “Un Par De Lugares“.

Le groupe enchaînera avec un petit “Ca y est, on a rempli le contrat. Bonne soirée, nous on va manger des tacos !“ avant de revenir sous les ovations du public pour un majestueux rappel. Enfin, il concluera sur “La Chica Banda“ issu de leur tout premier album. Puis, après un salut théâtral spectaculaire, les showmens retournent en coulisses et laisse ce goût de comida mexicaine que l’on est tenté de garder en bouche. A ceux qui lisent ces lignes, sachez-le, la rédaction vous interdit de vous rendre en contrées mexicaines sans jeter un œil aux dates du groupe. Un monument à lui tout seul. A quand le classement au patrimoine de l’Unesco ?

Commentaires
Niamreg, le 10/02/2017 à 22:40
!!! Que padreee !!! Et "Eres" pour clôturer le concert sur un petit bijou !


TalkTalk - Messagerie privée en direct