↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique Livre

John Bonham - Batteur du tonnerre


Auteurs: Chris Welch (journaliste rock des 70s) et Geoff Nichols (musicien éphémère ayant joué avec Black Sabbath).


Editions Camion Blanc. 300 pages - 34€


 

"La biographie d'un des plus grands batteurs de l'histoire du rock."
Rudy, le 30/03/2020
( mots)

"Parfois je crie comme un ours pour libérer toute mon énergie. J'aime quand ça ressemble à un tonnerre."

Voilà une citation de John Bonham qui en dit long sur la propension du batteur anglais à être considéré, encore aujourd’hui, comme l’un des batteurs les plus puissants de l'histoire. S'il a été un précurseur, et est vite devenu une référence, c’est aussi pour sa musicalité. De là à devenir une figure mythique, il n’y avait qu’un pas, qu’il franchit en disparaissant prématurément, à 34 ans (dans des circonstances identiques à Bon Scott et Jimi Hendrix : étouffé dans son vomi après une soirée trop arrosée.).

Dans les deux premiers tiers du livre, Chris Welch (journaliste anglais d’époque) nous narre la vie de Bonham, autant sur scène qu'en dehors, et notamment la dualité que représente un succès foudroyant pour un gars qui n'aspirait qu'à une vie simple dans la campagne anglaise, entre deux sorties au pub. Les souvenirs d'enfance de son frère, de ses proches collaborateurs, ainsi que de ses partenaires au sein de Led Zeppelin s’enchaînent. On apprend par exemple qu'il doit faire le mur pour aller jouer avec son pote Bill, avec qui il joue en même temps sur une seule batterie, ça doit forger la cohésion... Bill avec qui il apprendra également à frapper à mains nues sur son kit (ce qu'il intègrera dans le solo de "Moby Dick").

Bonham joue déjà fort dès son premier groupe de reprises, appelé Way of Life, avec lequel il se verra souvent intimé de ne pas revenir pour une seconde soirée, à cause du son trop lourd qu'il envoie. Le groupe se fera aussi virer d'un studio phare de Birmingham, l'ingé son qualifiant Bonham d"inenregistrable"... Plus tard, le batteur lui enverra un exemplaire du premier disque d'or de Led Zep en remerciant le technicien pour "son avis". Alors reporter pour le Melody Maker, Welch conte aussi des moments passés en bord de scène juste derrière le batteur, le genre d'instants que peu de gens peuvent se remémorer…

Dans le dernier tiers du livre, Geoff Nichols dissèque, le son, la technique, le volume ainsi que le matériel de Bonham, avant que la discographie complète de Led Zep ne soit décortiquée à travers le prisme du batteur. L’objet devient alors quasi obligatoire pour tout batteur de rock alors qu’il était déjà intéressant pour tous les fans du groupe anglais, et de musique en général.

En savoir plus sur Led Zeppelin
Commentaires
GuillaumeAR, le 30/03/2020 à 12:51
Je vais commander direct :-)
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également