↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Harry Cover, épisode 41 : Into the Void, de Birmingham à la naissance du Stoner


Maxime L, le 29/04/2020
Pour ce 41ème épisode, je vous propose une plongée au coeur du stoner rock. Depuis ses influences à son avènement dans les années 90.
De Birminigham au désert de Californie, retour sur toute un pan de la culture rock.
 
Le point de départ : les Anglais de Black Sabbath, instigateurs du mouvement malgré eux, avec mon morceau préféré : "Into the Void", revu et corrigé par 4 hippies paumés de Palm Desert. 
Comme habituellement, dites moi ce que vous en pensez, partagez l’épisode et commentez l’émission.
 
Pour échanger avec moi :
Sur twitter : HCoverpodcast
Sur Instagram : @harrycover_lepodcast
 
Dans l’épisode :
« Into the Void » par Black Sabbath
« Into the Void » par Kyuss
 
Également diffusés en extraits :
« Children of the grave » par Black Sabbath.
« Gardenia » par Kyuss.
« I’m not » par Kyuss.
« Green Machine » par Kyuss.
« 100° » par Kyuss.
« Demon Cleaner » par Kyuss.
« Make it wit chu » sur les Desert Sessions.
« Into the Void » par Soundgarden.
« Into the Void » par Monster Magnet.
« Luvin' » par Brant Bjork
 
Pour aller plus loin :
L’album « Master of Reality » de Black Sabbath, et sa chronique sur le site.
L’album « Welcome to the sky valley » de Kyuss, et sa chronique sur le site.
L’album « Dopes To Infinity » de Monster Magnet, et sa chronique sur le site.
L’album tribute  « Nativity in Black ».
 
Écouter l’épisode sur :

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Mark Lanegan


Straight Songs Of Sorrow


"

A peine 7 mois après la sortie de l’excellent Somebody's knocking , revoilà déjà un nouvel album de Mark Lanegan, Straight songs of sorrow . Si les fidèles du vieux loup américain sont habitués à la régularité stakhanoviste de ses sorties, ce douzième disque solo (le sixième en 8 ans) revêt un caractère particulier, car il parait conjointement à son autobiographie, sortie aux Etats-Unis sous le nom de "Sing Backwards and Weep".

"
À lire également