↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Volage


Heart Healing


(27/10/2014 - Howlin' Banana Records - psychédélique - Genre : Rock)
Produit par

1- OWL / 2- Upset / 3- Heart Healing / 4- Touched By Grace / 5- LONER / 6- This Ain't A Walk / 7- 6H15 / 8- Paolina / 9- Wait / 10- Midnight Thoughts / 11- Love Is All
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Du psychédélisme trop alambiqué mais jamais ennuyeux."
Pierre D, le 28/01/2015
( mots)

Le psychédélisme, pourquoi y revenons-nous toujours? On l'a défini maintes et maintes fois, en ces pages et ailleurs. Ça a à voir avec la drogue, certes, mais il est surtout question de perception, d'inconscient. Alors où se situe le psychédélisme dans l'inconscient de la pop ? Correspond-il à un âge d'or fantasmé où la pop, alors jeune, avançait et défrichait des terres inexplorées ? Signifie-t-il une certaine idée de la liberté musicale ? Utilisé par les Beatles, est-il exempt de tout risque de se démoder, le groupe incarnant à lui-seul la modernité pop ? Dès lors est-il aussi protégé de la confidentialité où il serait maintenu malgré de fervents adeptes (à l'instar du freakbeat, de très bon goût mais trop peu connu pour être revisité) ?

En France une nouvelle myriade de groupes émerge ces derniers temps, œuvrant dans ce genre triturant les stimulations sonores. On n'ira pas jusqu'à parler de scène, terme galvaudé s'il en est, qui tend à créer une unité artificielle reliant des groupes bien distincts (exemple, le grunge). Volage navigant entre garage rock et psyché (pour faire très court), il trouve sa place aux côtés de groupes comme Aquaserge, Forever Pavot, JC Satan ou les sorties du label Howlin' Banana.
Débarquant de la ville de Blanc, dans l'Indre, Volage a réuni tous les ingrédients du cool. Le groupe est signé sur un label branché (Howlin' Banana Records avec son nom méga stylé). Il fait dans le psyché/garage, genre cool par excellence. L'album Heart Healing a été enregistré et mixé par Paul Rannaud, accessoirement chanteur, guitariste et claviériste du groupe (autoproduction, DIY, tout ça tout ça). Ajouter à ça l'enregistrement en analogique et on tient de quoi construire la nouvelle coqueluche des soirées Gonzaï.

Par-delà le sarcasme, il faut admettre que Volage s'en sort plutôt bien. Le disque est trop long, trop alambiqué mais on ne pourra pas lui reprocher d'être paresseux, contrairement à un LA Hell Gang ou même un Brian Jonestown Massacre dans ses mauvais jours. Heart Healing est un jeu de flipper déconcertant entre harmonies vocales, sautillements psyché et grosses rasades de guitares heavy. Mais plus que le mélange des genres, c'est le maelström de sons qui fait la richesse de l'album. Le choc d'une batterie sèche avec la graisse des guitares saturées. Les harmonies vocales angéliques confrontées au chant nasillard (et quelque peu lassant) de Paul Rannaud. Pour sûr qu'on ne s'ennuie pas ici, on dirait même que Volage a souhaité faire entrer toutes ses idées dans les 3-4 minutes imparties pour chaque chanson. Difficile de s'y retrouver parfois, quand les guitares tintent ("Upset") pour baver ensuite ("Heart Healing"). Le ping-pong trouve son équilibre sur le central "Loner", concentré de toutes les tendances annoncées au long de l'album (mais pas toujours menées à bien). Ça commence comme du Syd Barrett pour gonfler en fuzz façon White Stripes avant de flotter dans du coton déchiré façon Velvet Underground.

Difficile de ne pas céder au name-dropping à l'écoute de Heart Healing, tant cette musique s'inscrit explicitement dans l'Histoire. Peut-être les critiques sont-ils plus paresseux encore que les musiciens en leur reprochant de ne pas inventer de nouveau courant musical quand eux-mêmes ne parviennent pas à appréhender un nouveau groupe autrement qu'en citant des noms prestigieux. Pas de doute, le rock est une musique trop simple pour être éternellement renouvelée mais elle a de quoi être revigorée un paquet de fois. À l'inverse, les critiques peinent à renouveler leur discours. Peut-être se trouve-t-on démuni face à des gens qui ne font pas ce qu'on voudrait. Le monde se porterait-il mieux si le psychédélisme était incarné par Tool, Queens Of The Stone Age et Cypress Hill ? Sans doute non mais la construction d'une exégèse serait peut-être plus aisée. Difficile ici de faire autre chose que répéter le dossier de presse ou simplement renoncer comme certains.

La vérité c'est que Volage a sorti un très bon disque. Paul Rannaud et ses potes ont tout compris niveau mélodies ("Wait"), son de guitare ("This Ain't A Walk"), etc. Le problème c'est que puisqu'ils ne présentent rien de nouveau, on galère un peu à dire quelque chose de nouveau. Mais c'est pas une raison pour les sacquer.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct