↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Ska-P


En concierto


(01/00/2000 - BMG - Ska - Genre : Ska / Punk)
Produit par

1- Circo Iberico / 2- Gato Lopez / 3- Juan Sin Tierra / 4- Cannabis / 5- El vals del Obrero
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
""
Lilian, le 06/04/2003
( mots)

Sans doute un souci pour nos voisins ibériques de démontrer que Ska-p est aussi et surtout un groupe de scène, avec la sortie de ce petit LP de cinq chansons live. Ce qui ne faisait finalement aucun doute ...

Heureusement la qualité est au rendez-vous, et les morceaux, surement très bien choisi, retranscrivent bien l'ambiance de leurs épiques concerts. En retenant surtout la performance du public madrilène sur "Juan sin tierra" qui chante seul sur la quasi totalité de la chanson ... impressionnant.

Dans l'ensemble, c'est du Live, donc c'est toujours agréable à écouter, malgrés que l'aspect publicitaire saute bien plus aux yeux que le reste. Ce LP annonçant la sortie du prochain album (Planeta Eskoria). Pas très beau pour des punk anarchistes !! Mais bon, on compensera ça par le fait qu'il est devenu difficile de se procurer ce petit objet.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Ska-P


Que corra la voz


Critique d'album

Ska-P


Planeta Eskoria


Critique d'album

Ska-P


Eurosis


Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également