↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Motörhead


Another Perfect Day


(04/06/1983 - Bronze Records - Heavy rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Back At The Funny Farm / 2- Shine / 3- Dancing On Your Grave / 4- Rock It / 5- One Track Mind / 6- Another Perfect Day / 7- Marching Off To War / 8- I Got Mine / 9- Tales Of Glory / 10- Die You Bastard / 11- Turn You Round Again (Bonus Track)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (14 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Une parenthèse enchantée dans la discographie du groupe"
François, le 07/04/2023
( mots)

Si vous rencontrez un individu plein de préjugés envers Motörhead, qui considère qu’à l’image d’AC/DC, la bande de Lemmy n’a fait qu’appliquer la même recette album après album sans discontinuer, il faut que vous lui fassiez écouter Another Perfect Day. Unique album avec Brian Robertson, ancien guitariste de Thin Lizzy qui avait remplacé Fast Eddie Clarke au débotté lors de la tournée d’Iron Fist, il doit son esthétique particulière à ce talentueux musicien.


Sans jamais être catégorisé en son sein, Motörhead a accompagné la New Wave Of British Heavy Metal : son âge d’or arrive au moment où cette vague prend son essor et le groupe fit profiter les jeunes pousses en les inspirant, leur offrant des premières parties ou en assurant leur promotion. Or, la richesse mélodique et l’inscription plus franche dans le courant Heavy Metal d’Another Perfect Day lui apportent une saveur de juste retour d’inspiration : le croisement de Motörhead et de Thin Lizzy, deux références importantes de la NWOBHM, pouvait laisser présager du résultat. De plus, la pochette chamarrée renvoie à l’univers esthétique de la nouvelle scène metallique britannique, un signe qui en effet, ne trompe pas.


Si de prime abord, "Back at the Funny Farm" semble être un titre speed typique de Motörhead, la virtuosité et la longueur du solo affirment un tournant stylistique. De même, si "Rock It" évoque le goût du rock’n’roll version saturée si cher au groupe, le résultat est bien moins brut qu’à l’accoutumé grâce à des claviers boogie et un pont mid-tempo inattendu.


Comme nous l’avons signalé plus haut, Brian Robertson est l’artisan principal de cette évolution, et on peut reconnaître la signature de Thin Lizzy sur certains riffs (avec un tempo plus rapide), notamment sur les excellents "Shine" et "I Got Mine" (écoutez le refrain qu’on croirait extrait de la discographie des Irlandais). Motörhead gagne alors en mélodicité ce qui les rapproche de la NWOBHM, en témoigne le lourd "Marching Off to War".


Le groupe se tourne même vers le Heavy américain quand "Dancing on Your Grave" brille grâce aux notes tenues à la Van Halen et à ses arpèges de power-ballad. "One Track Mind" ou le fabuleux "Another Perfect Day" possèdent également cette touche US qui leur donne immédiatement le statut de tubes en puissance. Davantage inscrits dans le registre du groupe, "Tales of Glory" et "Die You Bastard" doivent néanmoins beaucoup à Ted Nugent dans leur approche du hard-rock enraciné.   


Parenthèse dans la discographie du groupe, Another Perfect Day a parfois été durement jugé alors qu’il est sûrement l’un des albums les plus réussis du combo : tous les riffs sont démentiels, aucun titre n’est faible et tous proposent leur lot de surprise. C’est Motörhead tel que vous ne l’avez jamais entendu, tel qu’on ne l’entendra plus jamais, et rien que pour cela, nul ne devrait s’en détourner. Un incontournable.


À écouter : "Another Perfect Day", "Shine", "I Got Mine", "Back at the Funny Farm" 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Motörhead


Bad Magic


Critique d'album

Motörhead


Aftershock


Critique d'album

Motörhead


The Wörld is Yours


Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également