↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Iron Maiden


The Number of the Beast


(22/03/1982 - EMI - New Wave of British Heavy Meta - Genre : Hard / Métal)
Produit par Martin Birch

1- Invaders / 2- Children of the Damned / 3- The Prisoner / 4- 22 Acacia Avenue / 5- The Number of the Beast / 6- Run to the Hills / 7- Gangland / 8- Total Eclipse / 9- Hallowed Be Thy Name
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (54 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Troisième album marquant l'arrivée de Bruce Dickinson."
Théo, le 18/01/2006
( mots)

Iron Maiden fait partie de ce que l'on appella au début des 80's la "New Wave Of British Heavy Metal" (autrement dit la nouvelle vague de Heavy Metal britannique) au côté de Motörhead par exemple. Il faut avant tout savoir que cette "vague" a, n'ayons pas peur des mots, révolutionné le Metal et influencé tous les groupes à consonnance Heavy qui ont suivi.

"The Number Of The Beast", troisième album du groupe, marque l'arrivée de Bruce Dickinson au chant et qui est, il faut bien l'avouer, meilleur que son prédécesseur (il officie par ailleurs toujours au sein de la formation). "Invaders" est une excellente piste d'introduction à l'album avec un rythme très entrainant et des solos ultra rapides révolutionnaires puisque usants de tapping, technique initié par Edward Van Halen de son célèbre "Eruption" de 1978. Ce qui est très notable au niveau de la rythmique c'est la basse extrême présente: en effet, Steve Harris est le principal compositeur du groupe ce qui est rare pour un bassiste me direz vous et vous aurez raison ! Avec "Children Of The Damned", on comprend très vite d'où vienne des compositions telles que "Fade To Black" de Metallica: une première partie lente à la guitare acoustique et au refrain puissant, puis une soudaine accélération pour finir en une apothéose de solos...magnifique ! A noter également "22, Acacia Avenue", la cultissime "The Number Of The Beast" en piste 5 et également "Run To The Hills", chanson marqué d'un fort patriotisme écossais, pays dont sont originaires les 5 garçons. L'album se termine par "Gangland" (avec un p'tite intro à la batterie) et par cette superbe longue composition qu'est "Hallowed Be Thy Name".

Tout fan de Metal se DOIT d'ecouter au moins une fois cette album tout simplement pour découvrir les origines de ce qu'il écoute et du coup passer un bon moment !

Commentaires
Gautman, le 07/06/2017 à 11:23
Être bassiste et compositeur est sans doute rare, mais ce n'est pas le premier grand groupe à connaître cette particularité, on pourra penser à Roger Waters et les Pink Floyd ;)
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Iron Maiden


The Book of Souls


Critique d'album

Iron Maiden


Powerslave


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct