↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Flayed


Monster Man


(06/11/2015 - - Hard Rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Release The Fever / 2- Monster Man / 3- No Surrender / 4- Stanced / 5- Up Above / 6- Novel / 7- Unfairly Pure / 8- Heat of the Sun / 9- Too Young For An Old Man
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un second disque dense, plein d'énergie, qui s'écoute très vite et permet à un excellent groupe français de passer un palier supplémentaire"
Erwan, le 30/11/2015
( mots)

S’imposer sur la scène rock quand on est un groupe français n’est malheureusement pas évident. Après un premier disque impressionnant et plébiscité en 2014, Flayed a donné une série de concerts remarquables dont une date au festival Guitare en Scène en partageant la scène avec Scorpions, rien que ça. Pourtant, on ne parlera certainement pas assez de leur nouvel album Monster Man, alors que le groupe est en tournée ce mois-ci au Canada.


Il faut dire que le hard rock est aujourd’hui un genre qu’on pense souvent avoir déjà épuisé. Les jeunes groupes préfèrent se tourner vers le stoner, le metal, le prog, ou un blues plus indie, pour tenter d’explorer de nouvelles choses. Le poids de l’héritage monumental du hard rock des années 70-80 peut paraître pesant, mais Flayed a choisi de le prendre à bras le corps pour construire son empreinte musicale, entre respect des traditions, appropriation et modernité. En deux albums, les Isérois ont déjà posé les bases d’une identité forte. Leur hard rock expéditif et percutant, étoffé par un orgue Hammond devenu emblématique, nous fonce dessus comme un train à grande vitesse tandis que, perché sur la locomotive, le chanteur Renato et sa lourde voix éraillée vocifère à un rythme effréné.


Monster Man est un disque puissant, prenant, électrisant comme une décharge d’adrénaline, et presque essoufflant tant il ne laisse pas de répit. Les neuf titres qui le composent sont en effet très denses, et il ne contient pas de ballade, tout comme leur disque précédent. Le tempo est cependant ici beaucoup plus élevé, et on retrouve moins de sonorités bluesy dans Monster Man que chez son prédécesseur. Le titre éponyme "Monster Man", "No Surrender" ou encore "Novel" portent bien cette identité années 70, mais des morceaux comme "Stanced" ou "Unfairly Pure" sonnent d’une façon beaucoup plus contemporaine. On retrouve même un peu de Dave Grohl dans la façon de chanter de Renato.


Un orgue Hammond bien utilisé est toujours une forte valeur ajoutée dans un groupe de hard rock. Sa place dans les morceaux de Flayed varie du simple accompagnement de la rythmique à un complément mélodique précieux. De ses quelques parties solos, on retient celle de "Too Young For An Old Man" et le morceau "Monster Man" tout entier, qui le place vraiment comme une alternative à la seconde guitare. Le rythme élevé des morceaux joue en la faveur de l’orgue qu’on aime entendre dans des moments de folie comme on pouvait le retrouver chez Deep Purple (dur de ne pas penser à Deep Purple quand on entend un orgue…) et il arrive à se tailler une place entre les deux guitares grasses et saturées qui l’entourent, preuve aussi d’un bon travail fait au mixage.


Le fait est que Flayed est jeune groupe de musiciens extrêmement talentueux et pour compléter le tableau, on peut rajouter que les solos de guitare sont à la fois inspirés, mélodieux et virtuoses. Up Above et Heat of the Sun sont ceux qu’on a envie de dégager des autres, mais tous se valent à peu de choses près. On sent dans ce Monster Man une envie débordante d’en imposer beaucoup et très vite, d’où sans doute un choix réduit de morceaux et une telle densité. En ça, Flayed nous a sorti un disque un peu à la Motörhead, dont on sort presque en sueur. L’écoute est courte, mais bien remplie et on en aura besoin de plusieurs pour bien tout assimiler. On ne peut vraiment que leur souhaiter de parvenir à prendre une place prédominante en France, et même à l’étranger. Et vu la qualité de leur musique et surtout de leurs concerts, ça ne devrait pas prendre longtemps.


 


Petits morceaux choisis de Monster Man : "No Surrender", "Up Above", "Heat of the Sun"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert