↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Converge


All We Love We Leave Behind


(08/10/2012 - Epitaph - Metalcore - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Aimless Arrow / 2- Trespasses / 3- Tender Abuse / 4- Sadness Comes Home / 5- Empty on the Inside / 6- Sparrow's Fall / 7- Glacial Pace / 8- No Light Escapes / 9- Vicious Muse / 10- Veins and Vails / 11- Coral Blue / 12- Shame in the Way / 13- On My Shield / 14- Precipice / 15- All We Love We Leave Behind / 16- Runaway / 17- Predatory Glow
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"Les Bostoniens tiennent leur album fédérateur. Attention: produit corrosif!"
Didier, le 25/10/2012
( mots)

Une bonne vingtaine d'années d'existence et sept albums au compteur ont permis aux Américains de Converge de passer du statut de jeunes prometteurs à celui de valeur sûre tout d'abord, à celui de monument ensuite. Forts d'un Jane Doe franchement extrême, sorti en 2001, qui avait marqué durablement les esprits, la clique à Jacob Bannon n'a jamais renié ses valeurs et n'a eu de cesse de continuer ses explorations sonores, compressant ses influences punk, hardcore et métal pour en régurgiter sa variante très personnelle de metalcore teinté de touches toujours plus surprenantes, agressives et marquantes.

Restait à savoir ce qu'allait nous réserver ce huitième opus, All We Love We Leave Behind, annoncé à grands renforts promotionnels par Epitaph. Un titre et une pochette énigmatiques qui laissaient entrevoir un potentiel changement de direction.

Quatorze titres et une bonne demi-heure plus tard, le bilan est aussi simple que fulgurant, c'est un Converge de très haut niveau et plus déterminé que jamais qui fait son retour ici.  Là où Axe To Fall, le précédent album du groupe paru il y a quatre ans déjà, semblait plus flottant et parfois dilué dans la masse d'invités présents en studio, All We Love We Leave Behind en revient à l'atmosphère plus urgente et oppressante qui avait fait de Jane Doe une album si marquant. Peu ou pas de déchet, encore moins de temps morts, All We Love We Leave Behind frappe fort et certains titres se démarquent d'emblée: "Aimless Arrow" et son final dantesque à la rythmique implacable, le percutant et enivré "Tender Abuse" ou l'inquiétant "Coral Blue", son chant tortueux  et sa guitare mélancolique sortie de nulle part.

Quantité rimant pour une fois avec qualité, il serait tout bonnement vain de tenter de décortiquer toutes les finesses (si, si,…) et trouvailles qui parsèment le dernier essai des Bostoniens. Les morceaux s'enchaînent si parfaitement qu'ils semblent comme emboîtés, Après quelques écoutes plus attentives, All We Love We Leave Behind sonne même comme l'album qui devrait fédérer tous les amateurs de Converge sans exception, qu'ils soient de la première heure ou qu'ils aient été conquis par Jane Doe et les albums qui l'ont suivi. En mêlant allègrement l'accessibilité relative de Axe To Fall, la noirceur de You Fail Me ou les aspects hardcore plus classique de Petitioning The Empty Sky et When Forever Comes Crashing, ce huitième album démontre une fois encore l'incroyable capacité de Converge à se renouveler tout en perpétuant son propre son si caractéristique. Un fameux candidat au titre d'album de l'année 2012 pour les amateurs du genre.

Note: cet album est également disponible en édition de luxe, avec trois titres supplémentaires. En l'occurence, des version retravaillées de “No Light Escapes”, “On My Shield”, et “Runaway”, soit autant de morceaux qui avaient fait l'objet de sorties en vinyls 7 pouces. Les trois titres parsèment le track listing de cette édition, plutôt que de se retrouver amassés en fin d'album comme le veut la tradition.

Une autre preuve si besoin que Converge, plutôt que d'empiler simplement les titres, développe une réelle continuité dans son processus créatif.

Si vous aimez All We Love We Leave Behind, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !