↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Package Jack White


Etienne, le 06/10/2016

Comme son live avec Pearl Jam enregistré cet été, Jack White propose via son label Third Man Records, un package comprenant cette fois un live inédit des Raconteurs enregistré à New York en 2006, un live des Dead Weather dans lequel on retrouvera également une performance des Kills et William Tyler, et enfin un single inédit comprenant deux morceaux des White Stripes récemment édités sur sa compilation Acoustic Recordings 1998 - 2016.

Encore une fois, pour pouvoir vous procurer ce beau coffret (vinyle évidemment), vous devez être inscrit sur le site du label, en cliquant ici. Comptez 60$ pour le total, sans les frais d'envoi, ni le coût de la souscription au label. Il est bon ce brave Jack.

7" Single:

  • 01. City Lights
  • 02. Love Is The Truth (Acoustic Mix)

Live at Disgraceland Tracklist:

The Dead Weather

  • 01. Hang You From The Heavens
  • 02. Gasoline
  • 03. I Feel Love (Every Million Miles)

The Kills

  • 04. Heart of a Dog
  • 05. Impossible Tracks
  • 06. Whirling Eye

William Tyler

  • 07. We Can’t Go Home Again
  • 08. I’m Gonna Liver Forever (If it Kills Me)
  • 09. Area Code 601

The Raconteurs – Live at Irving Plaza NYC April 7th 2016 Tracklist:

  • 01. Level
  • 02. Intimate Secretary
  • 03. Hands
  • 04. Steady, As She Goes
  • 05. Together
  • 06. A House is Not a Motel
  • 07. Store Bought Bones
  • 08. Call It A Day
  • 09. Yellow Sun
  • 10. Broken Boy Soldier
  • 11. Five on the Five
  • 12. It Ain’t Easy
  • 13. Blue Veins

unnamed 7 All four of Jack Whites projects represented in new Third Man Records Vault package


Source : Consequence of Sound
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Deftones


Ohms


"

2000. Après deux albums beaucoup plus bruts de décoffrage, Deftones sort son magnum opus, White Pony, considéré par beaucoup comme l’un des sommets indépassables de ce curieux courant musical aujourd’hui moribond qu’est (que fut ?) le nü métal, fruit de cette improbable alchimie entre les guitares ultra-distordues à la Meshuggah qu’affectionne Stephen Carpenter et la new wave des The Cure, Duran Duran et autres Bad Brain dont raffole Chino Moreno, lequel met dès lors un point d’honneur à tempérer ses hurlements par des phases chantées en apesanteur. Cette union des contraires permet au gang de Sacramento de survivre dignement alors que les Korn, Limp Bizkit, Incubus et autres Linkin Park mordent successivement la poussière, de gré ou de force. Vingt ans plus tard, que reste-t-il de la verve deftonienne, de cet entre-deux si saisissant, de cette bouillonnante association de talents ? Eh bien force est de constater que la machine infernale californienne fonctionne du feu de Dieu, et ce ne sont ni le précédent Gore, ni l’actuel Ohms qui viendront démentir cette affirmation, bien au contraire.

"
À lire également