↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Nouveaux remous dans la Gallaghers' War


Nicolas, le 10/01/2018

Après s'être insultés à coup d'interviews, de tweets et de tout moyen moderne à leur disposition, les frangins terribles de Manchester semblaient avoir mis de l'eau dans leur vin. Peu avant Noël, Liam postait le message suivant sur les réseaux sociaux : "Je voudrais souhaiter un joyeux noël à l’équipe de NG [Noel Gallagher]. Ce fut une belle année, merci pour tout, hâte de vous voir demain." Interrogé sur le caractère étonnamment bienveillant du tweet, Liam rétorquait : "Il m’a déjà contacté. Tout va bien entre nous maintenant".

Sauf qu'avec la nouvelle année, les hostilités ont repris. Noel a déterré la hache de guerre en conspuant les carences en songwriting de la plupart des artistes anglais, y compris son frangin, qui sont selon lui sont obligés de se cacher derrière une armée de songwriters pour accoucher de bonnes chansons. Réponse immédiate de Liam : à la question de savoir s'il avait eu l'idée de reformer l'équipe originelle d'Oasis sans Noel (avec, souvenez-vous, Paul “Bonehead” Arthurs à la guitare, Paul “Guigsy” McGuigan à la basse et Tony McCarroll à la batterie), il a rétorque : "Je leur ai déjà proposé, mais ils ne m'ont pas suivi."

Ambiance...


Source : NME
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également