↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Les 50 ans du Velvet par John Cale


Etienne, le 25/10/2016

Après un premier passage à Paris cet été, John Cale s'apprête à célébrer le 50ème anniversaire de l'album culte du Velvet Underground, The Velvet Underground & Nico - celui avec la banane - à Liverpool.

Prévu le 26 mai 2017 au Liverpool Waters, Clarence Dock sur une scène en plein-air, le show comprendra son lot d'invités spéciaux comme Animal Collective ou les Libertines - déjà présents à Paris.

John Cale s'est exprimé sur le sujet via un communiqué de presse:

"Je suis souvent retissant à l'idée de passer du temps sur des choses révolues - mais, c'est un moment très spécial qui s'annonce - The Velvet Underground & Nico a 50 ans. Comme bien des groupes peuvent l'attester, c'est l'apogée de votre rêve ultime que d'enregistrer un premier album. Nous n'étions pas renommés, lancés dans un monde de concours d'écriture et de sonorités étranges qui ne convenaient pas au playlist de tout le monde en même temps. Croyant férocement en la véracité de nos opinions, Lou et moi n'avait jamais douté un moment que nous allions créer quelque chose pour donner une voix aux trucs inhabituels de la musique rock. Cette combinaison bizarre de quatre musiciens bien distincts et de cette reine de beauté a parfaitement résumer ce que le Velvet Underground signifiait".


Source : Pitchfork
En savoir plus sur The Velvet Underground, John Cale
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également