↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Incubus 8


Nicolas, le 24/03/2017

Ouaip, c'est déjà le huitième album des kids de Calabasas, et celui-ci nous parviendra le 21 avril et aura la lourde tâche de nous faire oublier le ridicule If Not Now, When? qui remonte quand même à presque six ans. Sacrée gageure.

On sait désormais que le premier titre dévoilé il y a un mois, "Nimble Bastard", rejoindra bien la tracklist de 8. Nous vous proposons aujourd'hui d'en découvrir le deuxième extrait, "Glitterbomb". `À chacun de se faire son idée...

 

Aucun texte alternatif disponible.


Source : Facebook
En savoir plus sur Incubus

Commentaires
isaacdelusion, le 06/04/2017 à 20:42
rien a voir avec leur premier son.fungus amongus et science sont très très loin... If Not Now, When? lui était très bon,votre avis personnel est un peu ridicule... ce qui manque de travail par contre c'est Trust fall ... baclé au possible... Donc 8 sera le bienvenue meme si on peut quand meme constater que c'est maintenant un groupe de rock a minettes.... Perso je me suis arrêté a morning view... mais on s'en fou... Aujourd'hui je me tourne vers Poni Hoax
Dragovan, le 27/03/2017 à 12:11
Les deux premiers extraits ne sont pas mauvais, pour une fois on a re-envie d'écouter un album d'Incubus, j'ai l'impression qu'ils reviennent doucement au son de leurs premiers albums.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également
Compte-rendu de concert