↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Alanis Morissette


Jagged Little Pill


(07/06/1995 - - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- All I Really Want / 2- You Oughta Know / 3- Perfect / 4- Hand In My Pocket / 5- Right Through You / 6- Forgiven / 7- You Learn / 8- Head Over Feet / 9- Mary Jane / 10- Ironic / 11- Not the Doctor / 12- Wake Up / 13- You Oughta Know (mix)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (21 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"La révélation d'une très grande artiste canadienne. "
Lulu, le 01/08/2006
( mots)

Cette réalisation a été un véritable tremblement de terre dans les charts américains, dont les ondes sismiques ont beaucoup perdu de leur force en arrivant en France. Imaginez une jeune canadienne qui arrive à détrôner tous les plus grands vendeurs de disques du moment (même Madonna n'a jamais réussi à vendre autant que ce Jagged Little Pill distribué d'après les dernières estimations à plus de trente millions d'exemplaires à travers le monde). C'est à la force de ses talents de compositeur/auteur/interprète qu'elle va réussir là où beaucoup ont échoué : faire de la pop intelligente saupoudrée juste ce qu'il faut de rock. Elle signe tous les textes et co-écrit tous les titres avec Glen Ballard qui, de son côté, assure quelques parties de guitare, de clavier, de mixage et qui produit l'album. C'est en sorte l'ombre siamoise d'Alanis sans qui ce chef d'oeuvre ne serait sûrement pas ce qu'il est.

C'est à travers l'énorme fournée de hits diffusés de manière continue sur toutes les radios et TV du monde pendant au moins deux ans que l'on découvre la voix puissante de cette jolie brune. Le monde la découvre avec "Hand In My Pocket", jolie chanson pop prônant le positivisme. Elle réussit à débaucher Flea (des Red Hot Chili Peppers) et Dave Navarro (Jane's Addiction, Ex-Red Hot Chili Peppers) sur la très réussie ("You Oughta Know") avec une superbe partie de basse très Groovy. Il y aura aussi "You Learn" qui est une belle leçon de la vie et le splendide "Ironic". Une des plus belles perles de ce Jagged Little Pill est peut-être "Head Over Feet", splendide déclaration d'amour dont la qualité du texte n'a d'égal que la force du refrain.

D'autres chansons auraient eu elles aussi le potentiel de sortir en single mais elles ont dû laisser la place à l'album suivant, Supposed Former Infatuation Junkie, bien rempli lui aussi, en quantité et en qualité. Nous sommes donc passés à côté du sensible "Perfect", des plus incisifs "Right Through You" ou "Forgiven", de la brumeuse "Mary Jane" ou de la merveilleuse "Wake Up". En cadeau et en chanson cachée, Alanis nous offre un chant émouvant a Capela, mais elle est cachée, il faudra partir à sa recherche grâce au bouton avance rapide.

Il n'est pas difficile à comprendre que cet album est incontournable tant sa qualité n'est plus à démontrer. Démarrer si haut n'est pas sans danger, on attendait d'Alanis Morissette à chaque fois un album de la force de Jagged Little Pill mais le temps passe et la déception revient de plus en plus souvent. Alanis Morissette a bien essayé de sortir à nouveau ce premier album en version acoustique mais ce n'est plus pareil...

Commentaires
Daniel, le 19/03/2022 à 19:58
A titre personnel, je suis absolument d'accord avec le fait que la musique doit s'apprécier en priorité avec le coeur. Merci de rappeler cette règle absolue ! C'est formidable de le souligner. Par contre (et c'est évidemment très subjectif), une chronique comme celle de Lulu (rédigée en 2006) reste forcément "ponctuelle" et doit être lue indépendamment du futur de l'artiste concerné.e (dont les textes sont effectivement brillants). Chacun est libre de considérer que la suite allait être "meilleure" ou "différente". Il se trouve que les majorités d'aujourd'hui sont parfois les minorités d'hier. Sinon, comment expliquer que les places dans la fosse pour les concerts à venir des Rolling Stones (révolutionnaires en 1968) soient estimées à 500 euros alors que le petit monde peine à acquérir sa nourriture quotidienne après s'être acquitté de son carburant, de son loyer et de ses taxes ? Keep on rockin' in a free world, people !
Jean-Mi, le 17/03/2022 à 21:11
Vous n'avez rien compris à sa sensibilité et vous devriez aussi vous penchez sur les textes de ces albums suivants, il faut les écouter avec le coeur pas avec la tête et se laisser imprégner de sa voix magnifique et imprégnée de sa sensibilité, "Supposed former infatuation junkie" reste pour moi son meilleur album, mais il faut l'écouter 8 à 10 fois pour avoir une bonne accroche, ensuite, c'est imparable, on adore à vie contrairement à "Jagged Little Pill" dont on se lasse un peu comme de beaucoup de titres à succès, ce qui plaît à la majorité est souvent lisse et consensuel, c'est d'ailleurs pour celà qu'il plaît à un grand nombre
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également