↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Première écoute d'album

Thirty Seconds to Mars


AMERICA


(06/04/2018 - - Neo Metal - Genre : Hard / Métal)

Note de 0.5/5
Note de 0.5/5
On ne pensait pas le Leto's band capable de pire que le pourtant très mauvais Love, Lust, Faith & Dreams : on avait tort. Epousant la tendance mainstream actuelle et y allant de ses feat. branchés, Thirty Seconds To Mars tourne ici totalement le dos au rock sans se départir - malheureusement - de son emo-touch. Bardé d'une production ignoble - batterie baveuse, voix vocodérisée, synthés fluo, choeurs nigauds au garde à vous -, AMERICA, se voulant un pamphlet contre la politique migratoire de Trump, est un appel du pied explicite à lui accorder un second mandat tellement cet empilement de miasmes musicaux dégouline de miel ad nauseam. L'ensemble est d'une mollesse et d'une convenance qui en remontrerait même au catastrophique One More Light de Linkin Park, pour vous situer le niveau. Elle est belle, la tête d'affiche de Rock en Seine. À fuir.
Note de 0.5/5
Un disque fondamentalement catastrophique, dans la triste lignée des tentatives EDM cauchemardesques des Fall Out Boys et de Linkin Park. Jared Leto, en sa digne qualité de bourreau de la subtilité, nous offre ici ses plus mauvais "WOHOO HOHOHO" sur fond de pathos emo pire que forcé, tout en s'écrasant lamentablement à chaque parodie de drop ("Hail to The Victor", tout simplement hilarante). AMERICA sonne comme une rencontre apocalyptique entre Avicii ("Dangerous Nights", sérieux), The Chainsmokers et un moteur de Fiat Panda en souffrance (littéralement "Monolith"). Et le pire dans tout ça, c'est que le disque se veut disruptif, engagé politiquement contre le grand méchant Trump, mais que ces textes ridicules au possible n'ont même pas de quoi faire trembler la perruque de paille du président des États-Unis. Au final, un bon courant d'air rendrait bien plus service à la nation que ce pathétique AMERICA.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également