↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Bruce Springsteen


Western Stars


(14/06/2019 - - Pop Rock, Heartland rock, Folk - Genre : Rock)
Produit par

1- Hitch Hikin' / 2- The Wayfarer / 3- Tucson Train / 4- Western Stars / 5- Sleepy Joe's Café / 6- Drive Fast (The Stuntman) / 7- Chasin' Wild Horses / 8- Sundown / 9- Somewhere North of Nashville / 10- Stones / 11- There Goes My Miracle / 12- Hello Sunshine / 13- Moonlight Motel
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Commentaires
Pinuche78, le 12/10/2019 à 11:32
Cela faisait longtemps que je n'avais pas écouté le Boss avec attention. Je sais que ce disque est plutôt décalé par rapport à sa discographie habituelle, avec des ballades country rock / folk très orchestrées et travaillées. Et bien justement, j'ai trouvé cette ambiance, cette sonorité nouvelles absolument SUPERBES, avec de belles histoires. Le critère prioritaire - finalement le seul qui soit important, non ? - sur lequel je me base pour porter cet avis est que j'ai été profondément TOUCHE, EMU par toutes ces belles chansons. C'est très rare d'être touché à ce point. Peut-être est-ce aussi dû au fait que j'ai commencé à apprendre la guitare (à 56 ans…). Le Boss est un musicien exceptionnel, et un véritable poète. Merci, Boss.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Bruce Springsteen


High Hopes


Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également