↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Jamiroquai


Automaton


(31/03/2017 - Virgin EMI - Acid Jazz - Genre : Autres)
Produit par Matt Johnson / Jay Kay

1- Shake It On / 2- Automaton / 3- Cloud 9 / 4- Superfresh / 5- Hot Proprety / 6- Something About You / 7- Summergirl / 8- Nights Out In The Jungle / 9- Dr Buzz / 10- We Can Do It / 11- Vitamin / 12- Carla
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3/5
Sur fond de mutations robotiques à LED, l'ami Jay Kay s'offre un retour discographique honorable à défaut d'être vraiment indispensable. Jamiroquai, ce groupe à la vingtaine de hits sans aucun disque digne d'un chef d'oeuvre, ravit par ses quelques tubes aux refrains corrosifs ("Cloud 9", "Shake It On", "Dr Buzz"), moins par un manque d'inspiration criant ("Hot Proprety") et quelques touches 80's frôlant le ridicule ("Superfresh"). Un Automaton en mode... Automatique.
Commentaires
Ninou.Z, le 16/04/2017 à 00:54
Ok. Cet album n'est pas à tomber (quoi je me suis bien déhanchée sur Summergirl ou bien Vitamin) - mais dire que: "Jamiroquai, ce groupe à la vingtaine de hits sans aucun disque digne d'un chef d'oeuvre", ÇA NE VA PAS LA TÊTE ??! Et l'album The Return Of The Space Cowboy, c'était quoi ? De la merde en boîte ? Je peux vous certifier que celui là est resté dans les favoris de beaucoup ! (Nb: pas obligé d'être fan pour apprécier, juste un peu ouvert et légèrement mélomane). Et en tant que musicienne je ne suis pas prête de le laisser prendre la poussière, même s'il date de '94 - hé oui ! Bref, pour cet album je suis plutôt (je dis bien plutôt!) satisfaite. Je le préfère à Rock Dust Light Star - et je "retrouve" un peu la voix de Jay Kay - parfois trop "mate" dans RDLS...