↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Gorillaz


D-Sides


(19/11/2007 - Parlophone - hip hop virtuel - Genre : Autres)
Produit par

1- 68 state / 2- People / 3- Hongkongaton / 4- We Are Happy Landfill / 5- Hong Kong / 6- Highway (under construction) / 7- Rockit / 8- Bill Murray / 9- The Swagga / 10- Murdoc Is God / 11- Spitting Out The Demons / 12- Don't Get Lost In Heaven (original demo version) / 13- Stop The Dams / 1- Dare (dfa remix) / 2- Feel Good Inc (stanton warriors remix) / 3- Kids With Guns (jamie t's turns to monsters mix) / 4- Dare (soulwax remix) / 5- Kids With Guns (hot chip remix) / 6- El Manana (metronomy remix) / 7- Dare (junior sanchez remix) / 8- Dirty Harry (schtung chinese new year remix) / 9- Kids With Guns (quiet village remix)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Un chant du cygne (pardon, du gorille) riche en contenu, mais inégal"
Nicolas, le 12/02/2008
( mots)

free music

Alors voilà, ça y est. Gorillaz, c'est fini. Après 2 albums originaux soutenus par un concept novateur et ambitieux, le gorille de Damon Albarn tire sa révérence. On ne pourra que saluer une fois encore le talent indéniable de ce grand monsieur, et espérer qu'il nous reviendra vite par le biais d'un nouveau projet tout aussi réussi. Pour ça, pas trop d'inquiétude à avoir, même si l'histoire de Blur semble appartenir définitivement au passé: il n'y a qu'à jeter une oreille à The Good The Bad And The Queen pour être rassuré sur la santé musicale de cet artiste hors norme.

Finies, les frasques de Murdoc, 2D, Noodle et Russel ? Pas tout à fait. Comme Gorillaz a eu droit à ses G-Sides, Demon Days a donc vu poindre une prolongation intitulée D-Sides, regroupant cette fois-ci faces B et remixes, soit un total de 22 titres pour près de 2 heures de musique. Autant dire que point de vue quantitatif, on en a pour son argent. Par contre, qualitativement, le résultat est un peu moins enthousiasmant. Ce qu'on peut aisément pardonner puisque, par définition, un recueil de ce type se veut avant tout exhaustif, même s'il doit pour cela alterner l'excellent et le passable.

Et c'est vraiment ce à quoi on a droit sur ces 2 galettes. Parlons tout d'abord des faces B. D'un côté, on retrouve donc "68 State", un instrumental entêtant sublimé par des vents rugissants du plus bel effet, "People", un air nonchalant habité par une voix insaisissable, ou "We Are Happy Landfill", cette étrange tirade sur fond de klaxons d'harmonicas, ou encore bien sûr le délicieux "Hong Kong", peut-être l'une des plus belles composition d'Albarn (quel dommage que le titre soit mixé plus fort que les autres). J'oubliais le très cool "Rockit"et ses "blablabla" traînants à souhait. D'un autre côté, on a le droit à des titres beaucoup plus anecdotiques ("Hongkongaton", "The Swagga, "Spitting Out The Demons"), voir à des titres plutôt faibles (le très zarbi "Bill Murray", ou encore le très redondant "Don't Get Lost In Heaven"). Mais pour les fans d'électro-rock un peu plus lourd, on trouve une bien belle cerise sur le gâteau : l'excellent "Murdoc Is God", qui fait regretter que le groupe n'ait pas plus persévéré dans cette couleur musicale. Par contre, les amateurs de bon rap pourront ravaler leur casquette, car de rap, il n'en est pas question ici : il faudra faire un petit tour par le deuxième disque pour en rencontrer.

Justement, en parlant des remixes, 2 choses gênent d'emblée : d'une part on ne peut que déplorer de trouver 3 versions différentes de "Dare" et de "Kids With Guns" (soit 6 des 9 remixes, quand même), et d'autre part que ces derniers ne parviennent pas à sublimer les originaux, peinant à leur apporter de la profondeur. Cela dit, on passe tout de même un très agréable moment en compagnie de ces titres particulièrement travaillés et procurant malgré tout une furieuse envie de gigoter. Mention spéciale au génial remix de Soulwax sur "Dare" : du très, très grand art.

Du bon et du bon moins bon, donc, sur ces D-Sides. On regrette notamment de ne pas pouvoir retrouver ici ne serait-ce qu'une merveille pop aussi transcendante que "Feel Good Inc", même si, là encore, il serait déplacé d'en demander autant à un recueil de faces B qu'à un véritable album. Pour autant, ce disque se révèlera vite indispensable à tous les fans de Gorillaz. Quant aux autres, une bonne écoute de cette ultime livraison s'imposera au préalable pour s'assurer qu'ils sont en mesure d'en apprécier les qualités, tout en passant outre ses dommageables défauts.

Si vous aimez D-Sides, vous aimerez ...
Commentaires
Gorillaz1, le 16/04/2017 à 14:59
Je n'ai pas encore écouté tous les morceaux donc je vais pas vraiment livrer d'avis définitif : la majeure partie des morceaux entendus est assez sympathique, même si c'est les faces B que j'ai le plus écoutées. Mes morceaux préférés sont "People", "Hong Kong", "Murdoc Is God" (une pépite !) et le remix de "DARE" par DFA (la voix de 2D sur ce remix donne envie de se caresser les tétons. Ah, vous le faites jamais ? Ouké).
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Nov. 2017
24
Agenda concert

Gorillaz


Zénith (Paris)


Critique d'album

Gorillaz


Humanz


Critique d'album

Gorillaz


Plastic Beach


Critique d'album

Gorillaz


Demon Days


Album de la semaine
À lire également